Nicole Couture

NicoleCouture

Courtier immobilier
  •  514-248-3267
  •  514-637-9755
Que ce soit pour ajouter une extension à sa demeure ou pour en construire une nouvelle, les services d’un architecte peuvent faire toute la différence entre un projet réussi et un cauchemar. Quelques conseils pour trouver chaussure à son pied… tant en matière de qualité que de coûts!

Conseils pour choisir un architecte

COMMENT CHOISIR LE BON ARCHITECTE?

La méthode la plus fréquemment utilisée pour choisir un architecte est la sélection directe. C’est le cas typique où on choisit un architecte parce qu’on le connaît personnellement ou parce qu’on se fie à sa réputation, sur la recommandation d’un ami. Mais quoi faire si on n’a pas cette chance?

1. Consulter le répertoire de l’Ordre des architectes du Québec (OAQ)

Tous les architectes qui possèdent un permis de pratique sont répertoriés sur le site Web de l’OAQ. Ce dernier ne peut toutefois recommander ou privilégier un de ses membres au détriment d’un autre. Le site permet donc, entre autres, de vérifier si un architecte a le droit d’offrir ses services d’architecte.

2. Se faire conseiller

L’Association des architectes en pratique privée du Québec (AAPPQ) offre un service de référence par type de travaux. Cela peut se révéler un bon point de départ pour comparer les prix et, surtout, les compétences.

3. Faire confiance!

Une fois qu’on a rencontré plusieurs architectes, c’est souvent une question de feeling : on choisit celui en qui on a confiance plutôt que celui qui demande le moins cher. L’architecte est en quelque sorte le chef d’orchestre qui déterminera si le projet se déroulera en harmonie.

COMMENT EN AVOIR POUR SON ARGENT ?

Les coûts varient d’un architecte à l’autre, ce qui s’explique par plusieurs facteurs, dont la complexité du projet, son échéance souhaitée et les besoins du client. Le mode de rémunération peut donc prendre la forme d’un montant forfaitaire global pour l’ensemble des travaux. Par exemple, 2 000 $ pour une esquisse d’agrandissement d’une cour. Selon le degré de participation requise et la complexité, il peut aussi s’agir d’un pourcentage sur le coût pour l’ensemble des travaux. Enfin, lorsque l’évaluation du projet est plus difficile à faire, l’architecte peut également fixer un taux horaire.

On gagne donc à cerner ses besoins dès le début plutôt que d’apporter des rectifications en cours de travaux, ce qui a pour effet d’entraîner les classiques dépassements de coûts.

Source : Centris.ca
À propos de l'auteur
Nicole Couture
7 articles à son actif

Nicole Couture

179 queries in 0,748 seconds.
À propos de ce site
Outils